You are here

Centre d’Accueil des Enfants et des Mères

L’enclavement des hameaux et villages limite l’accès des mères et des enfants de moins de 5 ans aux services de prévention et de prise en charge de la malnutrition auprès des centres de santé de base. Pour pallier à ce problème, AIM, en étroite collaboration avec les acteurs locaux et la communauté de base, met en place et opérationnalise des Centres d’Accueil des Enfants et des Mères (CAEM).
Ces centres ont pour mission de prévenir la situation de malnutrition des enfants à travers la sensibilisation des mères, la délivrance des services de suivi de la croissance des enfants et la promotion de meilleures pratiques nutritionnelles au niveau des ménages. Gérés par la communauté elle-même, et animés par des agents communautaires (AC), ces centres peuvent traiter les cas de malnutrition chronique, modérée, ou sévère sans complication. En cas de malnutrition sévère avec complications, les enfants sont référencés vers les formations sanitaires. L’implication de la communauté de base permet de soutenir la pérennisation des activités, dont la participation se traduit, entre autres, par la mise à disposition, la production et la transformation des produits locaux en compléments nutritionnels. La conformité aux normes et standards techniques de la qualité des services, est assurée par le transfert de compétences entre le Ministère de la Santé et les AC.

Expertise développée par AIM
Mobilisation communautaire, accompagnement des acteurs locaux pour la mise en place et l’autonomisation de CAEM.

Défis

  • Préparation à l’autonomie et à la pérennité des centres.
  • Intégration de la dimension sécurité alimentaire/nutrition des femmes et des enfants dans la planification du développement local.
  • Reconnaissance des «Agents communautaires» dans l’exercice de leur fonction.

Thématiques à développer

  1. Renforcement des «Agents communautaires».
  2. Intégration des actions d’appuis aux CAEM dans les plans de développement locaux.
  3. Plaidoyer auprès de l’Etat et des partenaires techniques et financiers, pour une meilleure prise en considération des problèmes nutritionnels des enfants dans les politiques et les stratégies de développement.

Formes de collaboration souhaitée
AIM est ouverte à toute collaboration avec de nouveaux partenaires pour le développement des activités améliorant la disponibilité des produits locaux adaptés, et/ou pour l’approvisionnement des CAEM déjà fonctionnels en produits pouvant servir de compléments nutritionnels. De plus, l’approche reste à développer dans les zones qui ne disposent pas encore d’une telle structure.

Principales expériences d'AIM dans le domaine 

Pour un développement durable

faire un don