You are here

Gestion d’exploitation agricole familiale

Bien qu’elle occupe une place prépondérante dans le secteur primaire à Madagascar, l’exploitation agricole familiale demeure encore fragile. Malgré l’existence des services d’appui au niveau régional, elle se caractérise surtout par une faible superficie de production, et par des activités agricoles dénuées d’innovations techniques et technologiques, entraînant une faible productivité. De ce fait, l’exploitation agricole familiale est principalement orientée vers l’agriculture de subsistance. Par ailleurs, les échanges commerciaux sont limités et se développent dans un marché étriqué (village, commune). Les ménages ruraux, ne pouvant pas réaliser une économie substantielle, décapitalisent leur patrimoine suite aux différents chocs provoqués par des aléas (sociaux, climatiques, …). La fréquence et l’intensité de plus en plus croissantes de ces aléas fragilisent davantage la capacité de résilience des exploitations agricoles familiales, et rendent la période de soudure encore plus rude et prolongée. L’intégration des différentes notions économiques, alimentaires, commerciales reste un moyen de mieux atténuer ces effets, tout en contribuant à une meilleure valorisation de l’exploitation. Cette approche facilite l’identification des facteurs de production les mieux adaptés, en vue d’une production plus significative et ayant accès au marché.

Expertise développée par AIM
Gestion intégrée des exploitations familiales.

Défis

  • Développement des services d’appui de proximité: boutique d’intrants, fabricants d’outils,…
  • Diversification des productions à partir des innovations;
  • Facilitation de l’accès durable aux facteurs de production;
  • Professionnalisation des producteurs;
  • Développement des échanges commerciaux.

Thématiques à développer

  1. Renforcement des capacités des producteurs et des prestataires locaux
  2. Intégration de la notion d’économie au niveau des exploitants agricoles.
  3. Valorisation du processus FFS pour la diffusion du mode de gestion adaptée
  4. Intégration des productions des exploitants vulnérables dans le marché.
  5. Diffusion des mesures d’adaptation au changement climatique.

Formes de collaboration souhaitée
AIM est intéressée par des partenariats et des collaborations pour le développement du processus à partir des appuis aux petits exploitants agricoles, mais également à travers des actions visant à soutenir la mise en place d’un dispositif adapté et accessible permettant aux communautés vulnérables d’améliorer leur système d’exploitation.

Principales expériences d'AIM dans le domaine 

Pour un développement durable

faire un don