You are here

Revue de la semaine du 05 septembre 2016

Cisco d’Ambositra : Célébration du 55e anniversaire en octobre 2016.
La circonscription scolaire d’Ambositra marque cette année son 55e anniversaire. Cette célébration est prévue se tenir au mois d’octobre 2016, a fait savoir Nastina Rampanjato, chef Cisco. Il tient à marquer d’une pierre blanche cet événement dans les annales du Cisco d’Ambositra. Une première du genre dans toute l’Ile puisqu’il s’agit tout d’abord de mieux faire connaître les rôles et attributions de la circonscription scolaire à travers une porte ouverte et de rendre hommage à tous les chefs Cisco qui se sont succédé à la circonscription scolaire d’Ambositra et qui ont su porter haut le flambeau de l’éducation.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/05/cisco-dambositra-celebration-55e-anniversaire-octobre-2016/
Engagement PF 2020 : Augmenter la prévalence contraceptive à 50% d’ici 2020
Madagascar rejoint les autres pays qui souhaitent améliorer la santé maternelle et infantile. Ainsi, cette année, dans le cadre de son engagement PF 2020, une conférence nationale sur la planification familiale sera organisée par le ministère de la Santé publique et de ses partenaires du 13 au 16 septembre prochain.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/05/engagement-pf2020-augmenter-prevalence-contraceptive-a-50-dici-2020/

Radanoara Julien : « Il faut mettre en place un Pacte politique »
Les problèmes politiques ou plutôt les problèmes entre les politiciens malgaches ne datent pas d’hier et continueront à détruire la pratique politique future. Pour cela, Radanoara Julien, un spécialiste des relations internationales propose la création d’un pacte politique comme solution. « Il faut mettre sur pied un pacte politique par et entre les forces vives de la nation », a-t-il affirmé. Une solution qui, pour lui, évitera la résurgence des crises politiques cycliques.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/05/radanoara-julien-faut-mettre-place-pacte-politique/

Gestion de portefeuilles : Une bonne note attribuée à Madagascar
« Je suis venu pour constater de visu la réalisation des projets financés par la Banque. Je suis satisfait de l’utilisation des fonds que nous avons octroyés à ce pays, pour le développement. Désormais, nous allons nous engager davantage, pour transformer ensemble ce beau pays aux grands potentiels », a déclaré le président de la BAD, lors de sa visite à Tanandava. En effet, cette performance de Madagascar dans la gestion de portefeuilles a été félicitée par le président Akinwumi Adesina et permettra au pays d’avoir des financements additionnels, dont 600 millions USD ont été annoncés, jusqu’ici.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/05/gestion-de-portefeuilles-bonne-note-attribuee-a-madagascar/

Délestage électrique : Incapacité confirmée de la JIRAMA, réunion d’urgence ce jour (05/09/16)
Une nouvelle tête est aux commandes du Ministère de l’Energie. Et comme tous ses précédents, celui-ci montre une volonté de changer les choses dans un bref délai. Face aux grognes des usagers, la semaine dernière, le ministre par intérim, Gal Herilanto Raveloharison, en charge de l’Energie depuis une semaine, a convoqué les premiers responsables auprès de la Jirama, pour discuter du délestage qui s’amplifie dans la Capitale, ainsi que dans les autres régions de la Grande-île, ces derniers temps.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/05/delestage-electrique-incapacite-confirmee-de-jirama-reunion-durgence-jour/

Didier Ratsiraka : Contre une élection présidentielle anticipée
L’ancien président Didier Ratsiraka s’est rendu à Mahajanga dans le cadre de la célébration du 40ème anniversaire de l’AREMA. Une occasion pour lui de clarifier qu’il est contre une élection présidentielle anticipée. Il a pourtant affirmé que le pouvoir appartient au peuple. « 80% des dirigeants actuels sont des enfants de la 1ère, de la IIème et de la IIIème République. Allons travailler ensemble pour sauver notre pays. », a déclaré samedi dernier à Mahajanga l’Amiral Rouge.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/05/didier-ratsiraka-contre-election-presidentielle-anticipee/

8 377 signatures collectées : Simples citoyens et politiciens contre le code la communication médiatisée
Face à la pression des tenants du pouvoir, le mouvement pour la liberté d’expression (MLE) a entamé une nouvelle démarche, il a procédé ainsi à une collecte de signatures au Tahala Rarihasina, à Analakely. Et ce, depuis 8 h du matin. Des politiciens, en passant par de simples citoyens ont ainsi apposé leurs signatures aux revendications des journalistes. Ils étaient 8 377 à apporter leur soutien au mouvement pour la liberté d’expression.
http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2016/09/05/8-377-signatures-collectees-simples-citoyens-politiciens-contre-code-communication-mediatisee/

Délestage : Promesse non tenue de Hery Rajaonarimampianina
A travers les réseaux sociaux, le président Hery Rajaonarimampianina est particulièrement pointé du doigt. Le 25 janvier 2014, lors de son investiture à Mahamasina, le candidat « numéro 3 » à l’élection présidentielle s’est engagé à mettre fin aux problèmes de délestage dans un délai de 3 à 6 mois après sa prise de pouvoir. Une promesse figurant pour le moment parmi les nombreux engagements non tenus du porte-drapeau du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ». 31 mois après son investiture, Hery Rajaonarimampianina semble incapable de trouver des solutions définitives aux problèmes de délestage.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/06/delestage-promesse-non-tenue-de-hery-rajaonarimampianina/

Code de la communication : 3 à 6 millions d’ariary d’amende pour les articles qui disent du mal de l’ariary
« Les mêmes faits sont punis de la même peine lorsque la publication, la diffusion ou la reproduction est de nature à ébranler la confiance du public en la solidité de la monnaie ». Cet extrait de l’article 30 alinéa 3 du code de la communication fait partie des dispositions jugées liberticides de cette loi adoptée en forcing par le régime. A la lecture de ces dispositions, parler du mal de l’ariary pourrait exposer les journalistes à une amende de 3 000 000 à 6 000 000 Ariary. Et pourtant, le contexte économique actuel prouve que l’ariary est loin d’être une monnaie solide. Mais plutôt d’une monnaie qui joue au yoyo.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/06/code-de-communication-3-a-6-millions-dariary-damende-articles-disent-mal-de-lariary/

Le problème de l’insécurité enfin traité sérieusement ?
Mettre fin à l’insécurité qui règne sur tout le territoire national est un des défis urgents que le régime doit relever. L’atelier de la réforme de la sécurité qui se tient jusqu’à samedi va définir une nouvelle stratégie censée résoudre tous les disfonctionnements des forces de l’ordre.
http://www.midi-madagasikara.mg/vision/2016/09/06/90743/

Nations Unies : 5 millions de dollars pour la sécurisation du Sud
La cérémonie d’ouverture de l’atelier de planification stratégique et opérationnelle de la RSS s’est tenue et a vu la présence du président Hery Rajaonarimampianina, des chefs d’Institution, les membres du corps diplomatique, des représentants des organisations de la société civile, la représentante spéciale de la Commission de l’Union Africaine, Hawa Ahmed Youssouf et le coordonnateur résident du système des Nations-Unies Violette KaKyomya. Lors de son intervention, cette dernière a déclaré quant à la contribution des Nations-Unies pour l’instauration de la paix et de la sécurité à Madagascar. Un troisième programme, financé à hauteur de 5 millions de dollars américains est en cours de développement et soutiendra la stabilisation et sécurisation du Sud de Madagascar.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/06/nations-unies-5-millions-de-dollars-securisation-sud/

Impasse politique : Omer Beriziky prône l’Etat de droit
L’ancien locataire de Mahazoarivo, Jean Omer Beriziky, se démarque des autres leaders du mouvement « Mitsangàna ry Malagasy » (MRM). En effet, d’après l’ancien premier ministre, il faut mettre en place l’Etat de droit. « Nous avons décidé de nous allier pour la cause de Madagascar qui est le pays de tous les Malgaches », a-t-il affirmé. Avant de continuer que « rien ne va plus dans le pays. C’est pour cela que nous nous engageons à défendre la vérité et d’instaurer l’Etat de droit ».
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/06/impasse-politique-omer-beriziky-prone-letat-de-droit/

Riziculture : Le périmètre Bas-Mangoky devenu grenier à haute production
Un projet initial de réhabilitation du périmètre de Bas-Mangoky a été mis en œuvre de 2001 à 2009 avec un prêt initial de 15 millions Unité de Compte (UC), dont 10 millions UC par FAD (Fonds africain de développement) et 5,91 millions UC par l’OPEP. Ensuite de 2009 à 2011, une phase d’urgence a été lancée grâce à un don FSS de 1 million USD. Enfin, un prêt supplémentaire de 15 millions UC a été accordé pour 2012-2015. Grâce à cette deuxième phase, la nouvelle prise d’un débit de 40m3 par seconde mise en place dans le Sud-Ouest est aujourd’hui la plus grande à Madagascar et figure parmi les trois plus grandes en Afrique. Outre les travaux stratégiques réalisés par le projet, les travaux plus faciles sont pris en charge par les bénéficiaires, eux-mêmes, à l’exemple de la répartition des terrains aux agriculteurs.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/06/riziculture-perimetre-bas-mangoky-devenu-grenier-a-haute-production/

DREN Analamanga : Formation des enseignants du niveau primaire
Pendant 6 semaines, quelque 1 000 enseignants au niveau de la Direction Régionale de l’Education Nationale (DREN) Analamanga vont suivre une formation. Cette dernière sera axée sur les mathématiques, le malagasy ainsi qu’un accompagnement pédagogique. « A travers l’accompagnement des enseignants, le Ministère entend améliorer davantage la qualité de l’éducation », selon le directeur général de l’Education Fondamentale et de l’Alphabétisation, Todisoa Andriamampandry.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/06/dren-analamanga-formation-enseignants-niveau-primaire/

Projet PRODAIRE-Sumitomo : Un accord de partenariat pour une restauration environnementale
Le projet PRODAIRE et le Développement Rural à Morarano Chrome financé par la JICA se trouve maintenant dans sa dernière ligne droite. Son objectif vise en fait à établir un modèle qui sert à vulgariser et impulser les activités des populations contribuant à la fois au développement rural et à la conservation des sols. Le projet cherche ainsi à nouer des accords de partenariat en profitant de cette dernière année afin de mieux appuyer les organismes qui souhaitent adopter ce modèle dénommé LIFE.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/07/projet-prodaire-sumitomo-accord-de-partenariat-restauration-environnementale/

Conférence nationale sur la planification familiale : Les jeunes et adolescents, premières cibles
Le programme de ces quatre jours de conférence sera axé sur le thème « Unissons nos efforts pour l’accès de tous à la planification familiale ». Les politiques de PF, le plaidoyer et la responsabilisation seront abordés dans la matinée du 14 septembre et l’après-midi sera consacré aux jeunes et adolescents. Pour la 3ème journée, les innovations et accroissement de l’accès aux informations et aux services de PF ainsi que l’efficacité des programmes de PF suivi d’une séance de démonstrations seront au menu. Et les thématiques du dernier jour seront les innovations, le financement de la PF, le renforcement des systèmes de santé, la génération de la demande de PF.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/07/conference-nationale-planification-familiale-jeunes-adolescents-premieres-cibles/

Recettes fiscales : 30 milliards d’Ariary d’arriérés à recouvrer
Une discipline fiscale stricte ! C’est sur cela que l’Administration veut miser pour accroître le taux de pression fiscale de Madagascar, qui reste encore très faible, par rapport aux autres pays d’Afrique. En effet, même si les charges fiscales sont assez lourdes pour les opérateurs économiques privés qui œuvrent dans le formel, les fraudes fiscales et les activités informelles dominent encore dans l’économie malgache.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/07/recettes-fiscales-30-milliards-dariary-darrieres-a-recouvrer/

Mouvement pour la Liberté d’Expression : 11 090 signatures collectées
Après la pétition organisée devant le Tahala Rarihasina Analakely samedi dernier, la campagne va se poursuivre à Mahajanga ce week-end. Quatre jours après le coup d’envoi de cette initiative, le MLE est déjà parvenu à collecter 11 090 signatures. Une pétition sera lancée à travers les réseaux sociaux, notamment sur « facebook ». La collecte de signatures se poursuivra également au niveau des stations radio qui diffusent le « Hetsika Miara-Manonja ». « L’objectif étant de récolter le maximum de signature, afin de démontrer aux tenants du régime que les Malgaches sont contre le forcing du HVM dans l’adoption de ce Code de la Communication médiatisée liberticide ».
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/07/mouvement-liberte-dexpression-11-090-signatures-collectees/

Manif de l’opposition : Réunion préparatoire aux 67ha
Face au comportement des tenants du régime qui continuent de faire la sourde oreille par rapport aux différentes revendications sociopolitiques en cours, l’opposition prévoit d’élaborer une nouvelle stratégie. Dans ce sens, une réunion préparatoire plutôt « discrète » a été organisée du côté des 67ha. D’après les informations, cette alliance politique prévoit d’organiser une grande manifestation dans les jours qui viennent. Pour l’heure, les tenants et aboutissants de ce « grand projet anti-HVM » restent un secret bien gardé.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/07/manif-de-lopposition-reunion-preparatoire-aux-67ha/

Elections de 2018 : Un recensement général pilote pour ce mois
Le dernier recensement général de la population à Madagascar a eu lieu en 1993. Depuis, on a fait en sorte que le nombre de la population malgache soit « fixé » à environ 20 millions d’habitants. Par voie de conséquence, l’INSTAT a prévu d’effectuer un recensement général de la population et de l’habitation l’année prochaine, plus précisément en Août 2017. Mais pour cette année, ce sera un recensement pilote. Justement, comme son nom l’indique, ce projet pilote se focalisera sur des essais techniques des matériels à utiliser pour le recensement général.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/08/elections-de-2018-recensement-general-pilote-mois/

Crise postélectorale : Une menace avérée pour Madagascar
Suite au scenario ivoirien de 2010 qui est en train de se transposer sur le Gabon, les analystes politiques préviennent que Madagascar n’est pas épargné par les crises postélectorales. En effet, d’après Faly Ramakavelo, « il est fort probable que ce scénario se produise à Madagascar après les élections de 2018 ». D’après cet analyste politique, ce sont les rapports de forces qui existent entre les grandes nations ou les superpuissances qui donnent naissance à ces troubles et à ces crises en Afrique dont Madagascar. En d’autres termes moins techniques, les grandes puissances ne peuvent survivre sans les matières premières et les ressources des pays en développement. De ce fait, il leur est loisible de mettre en place une personnalité politique à même de protéger leurs intérêts.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/08/crise-postelectorale-menace-averee-madagascar/

Accords de siège : Suspension de délivrance à partir de demain
Toutes demandes d’établissement de nouvelles ONG étrangères à Madagascar ne seront plus recevables à partir de demain, 9 septembre. C’est ce que précise un communiqué du ministère des Affaires Etrangères qui rappelle par ailleurs la décision prise en Conseil de gouvernement du 9 août 2016, relative à la suspension de la délivrance de nouveaux Accords de siège pendant un délai de 6 mois à compter du 9 septembre 2016. Le MAE fait savoir que les réformes auront pour finalité l’accélération des procédures relatives à la délivrance et au renouvellement des Accords de siège, la délivrance des visas et les autorisations d’emploi ainsi qu’au renforcement du contrôle de leurs activités, à la transparence et l’harmonisation des textes y afférents.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/08/accords-de-siege-suspension-de-delivrance-a-partir-de-demain/

Mpanao trafikana sokatra : Any am-ponja no atidoha mikotrika azy
Nilatsaka ny didy : roa taona an-trano maizina, niampy lamandy 4 tapitrisa ariary mahery, sazy mihatra no azon’ilay olona mpanao trafikana sokatra taorian’ny niakarany fitsaràna tao amin’ny tribonaly Ambovombe, ny alatsinainy lasa teo. Nandritra ny fanadihadiana azy tamin’io fotoana io dia nilaza izy fa olona iray efa fantatra amin’ity resaka fanondranana sokatra ity no ati-doha nikotrika azy. Ity farany, izay efa naiditra am-ponja tamin’iny volana jona lasa teo iny. “Sahaza tsara ho an’ireo mpanondrana an-tsokosoko ny sazy tahak’izany” hoy ny Alliance Voahary Gasy, isan’ireo sampan-draharaha miady amin’ny fanondranana an-tsokosoko ny harena voajanahary.
http://www.midi-madagasikara.mg/faits-divers/2016/09/08/mpanao-trafikana-sokatra-any-am-ponja-no-atidoha-mikotrika-azy/

Free News : Le dernier né de la presse écrite
Il y a un nouveau venu dans le monde de la presse écrite. Comme son nom l’indique, Free News est la version papier de son aînée de 5 ans, Free FM dont la propriétaire, Lalatiana Rakotondrazafy est aussi la Directrice générale de ce journal bilingue qui annonce la couleur dans son premier éditorial. « Avec ce nouveau quotidien, tout le monde s’attend à des articles tirant à boulets rouges sur le régime en place. Effectivement ce sera le cas (…) », peut-on lire dans le numéro 00000 qui a été distribué hier en fin d’après-midi à la villa Pradon, à l’occasion de la présentation de ce « journal d’information, d’analyse et d’investigation qui se veut être direct et cru ».
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/08/free-news-dernier-ne-de-presse-ecrite/

Changement climatique : Madagascar, l’un des pays les plus exposés aux aléas
Madagascar fait partie des pays les plus exposés au changement climatique aux cyclones, aux inondations, aux sécheresses… qui causent des pertes imputables sur la vie humaine, les infrastructures, le patrimoine et l’environnement. La Grande Ile dispose déjà des structures de secours bien organisés avec un personnel bien formé permettant d’atténuer les conséquences et les impacts des aléas. Elles garantissent également le relèvement et une meilleure résilience de la population. Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet PUPIRV– A3, financé par la Banque Mondiale, la CPGU s’est doté des nouveaux matériels de secours d’urgence.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/08/changement-climatique-madagascar-lun-pays-plus-exposes-aux-aleas/

MLE, CUA et opposition : Le régime face à plusieurs fronts
Des foyers de tension ne cessent de se multiplier ces derniers temps. Des contestations que le régime feint d’ignorer pour ne pas dire fait la sourde oreille. Un peu plus de deux ans et demi après son accession au pouvoir, le Président Hery Rajaonarimampianina n’est pas sorti de l’auberge. En effet, depuis un certain temps son régime doit faire face à plusieurs fronts. Il s’agit notamment des médias, de l’opposition et tout récemment de la Commune urbaine d’Antananarivo. Sans parler du phénomène Dahalo. Concernant le code de la communication médiatisée, le MLE s’y oppose de toutes ses forces, qualifiant de forcing ces dispositions prises par les tenants du pouvoir.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/08/mle-cua-opposition-regime-face-a-plusieurs-fronts/

Conseil des ministres : Encore des nominations
Selon le communiqué remis à la presse « confirmation à leur poste suite au changement d’organigramme ». Encore des nominations aux hauts emplois de l’Etat. Pour le ministère de l’Economie et du Plan, il a été décidé en conseil des ministres, 6 nominations de directeurs régionaux notamment pour Betsiboka, Amoron’i Mania, Haute Matsiatra, Ihorombe, Vatovavy Fitovinany et Atsimo Atsinanana.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/08/conseil-ministres-nominations/

Financement extérieur : Plus de 3 milliards de dollars de dettes en fin décembre 2015
A ce rythme, ce seront encore les arrières petits enfants de la génération actuelle qui paieront les dettes de Madagascar. D’après une note d’analyse stratégique que vient de sortir le Club Développement et Ethique (CDE), actuellement, le niveau d’endettement du pays se situe environ à la fin décembre 2015 à 3,316 milliards $Us soit 39,33% du PIB. « C’est un niveau relativement raisonnable » estime le CDE, avant de faire remarquer que « le problème est la prévarication de la gestion des finances publiques et la mauvaise gouvernance ».
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/08/financement-exterieur-plus-de-3-milliards-de-dollars-de-dettes-fin-decembre-2015/

Actions humanitaires : Engagement de près de 102 entreprises
Le secteur privé s’implique dans les actions humanitaires et notamment dans le cadre de la gestion des risques et des catastrophes d’où la création de la plateforme humanitaire du secteur privé de Madagascar. Plusieurs actions, tenant compte des besoins de chaque zone touchée par la catastrophe, sont déjà réalisées. Ce groupement d’entreprises du secteur privé se fixe comme mission « de réunir et de coordonner les actions humanitaires de ses membres en vue d’une meilleure efficacité de ses actions », selon Daniela Rahaingonjatovo, présidente de la Fondation Telma et présidente de la plateforme.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/09/actions-humanitaires-engagement-de-pres-de-102-entreprises/

Toliara : Une ville en pleine métamorphose
Toliara « Miranga » ou « Toliara qui monte ». Telle est la devise de la mairie de la Commune urbaine de Toliara dirigée par le maire Jean Rabehaja et qui travaille en étroite collaboration avec le député de Toliara I. «Notre objectif est de faire en sorte que Toliara soit devenu une ville phare. Des actions ont été déjà réalisées, mais beaucoup restent encore à faire. Jusqu’ici, le développement de la ville est financé par nos ressources propres. L’aide de l’Etat à travers le CLD va bientôt venir. »
http://www.midi-madagasikara.mg/faits-divers/2016/09/09/toliara-ville-pleine-metamorphose/

PPN : Hausse des prix ou baisse du pouvoir d’achat de la population ?
De nombreuses personnes se plaignent que les prix des PPN augmentent de jour en jour. Or les marchands perçoivent cette situation d’une autre manière. «En vérité, les prix des PPN ne changent pas tant que cela, c’est plutôt le pouvoir d’achat de la population qui est en baisse et elle voit la cherté partout. Il est vrai que depuis le début de l’année, une hausse considérable sur les prix des articles a été constatée, mais à certains moments les prix baissent aussi ». Les PPN ne sont pas les seuls problèmes de la population. La viande est toujours un aliment que la marmite de certaines familles, surtout celles qui sont nombreuses ne trouve pas souvent même si chaque marchand arrive à en vendre une vingtaine de kilos par jour.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/10/ppn-hausse-prix-baisse-pouvoir-dachat-de-population/

La fièvre aphteuse, une menace prise au sérieux
Le contrôle à l’arrivée des vols en provenance de Maurice est rigoureux. L’importation de bétails et de produits dérivés de ce pays est strictement interdite et tous les colis qui sont suspects sont systématiquement détruits. Cette rigueur a porté ses fruits puisque des dizaines de kilos de charcuterie et de produits laitiers sont journellement interceptés et envoyés dans des décharges et ensuite incinérés. Le ministère de la Pêche, de l’Agriculture et de l’Elevage a pris très tôt la mesure de ce danger qui menacerait notre industrie agricole. En fait, il ne s’agirait pas seulement de la contamination de notre cheptel animal et léserait ainsi la filière de l’élevage, mais cela pourrait aussi causer du tort aux industries de transformation.
http://www.midi-madagasikara.mg/vision/2016/09/10/fievre-aphteuse-menace-prise-serieux/

JIRAMA: Nouvelle hausse en vue
La JIRAMA a annoncé que pour ce mois de septembre, une nouvelle hausse du tarif de l’électricité sera appliquée. Grace à cela, toujours selon les responsables, les problèmes de délestage pourraient être résolus, mais seulement à court terme. Il s’agit donc maintenant de payer plus pour en avoir moins. En effet, aucune assurance n’est donnée par la société que cette nouvelle hausse mettra fin aux coupures de courant. D’ailleurs, il a été souligné par ces derniers que ce ne sera que sur le court terme. Le fait est que les tarifs de cette société n’ont jamais connu de baisse significative, ni sur le long terme. Les usagers devront donc s’attendre à ce que cette hausse ne soit pas la dernière et ne peuvent en aucun cas espérer un service digne des factures qu’ils reçoivent.
http://www.matin.mg/?p=39519

La période de soudure s’annonce rude: Augmentation à deux chiffres du prix du riz
La période de soudure pour cette année sera plus rude que l’année dernière. En effet, le prix du paddy dans les greniers commence à augmenter. L’observatoire du riz remarque une hausse généralisée du prix de cette denrée par rapport à l’année dernière. « Le prix de paddy observé cette semaine dans quelques zones de production de Madagascar ont varié entre 700 Ar et 1 300 Ar/kg.»
http://www.matin.mg/?p=39457

Meah – Unicef: Des millions de dollars rien que pour le programme Wash
Le ministre de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (Meah), a reçu la délégation des évaluateurs de l’Unicef, conduite par Sylvia Gaya, Chef de section Wash de l’Unicef à Madagascar. Par ailleurs, malgré cela la politique sectorielle Wash n’a toujours pas été mise en place. Pourtant, l’objectif est d’aligner toutes les parties impliquées dans le programme Wash sur une même vision en 2030. Chose qui pourra être difficilement atteinte si d’ici à la fin de l’année le programme n’est toujours pas mis sur pied.
http://www.matin.mg/?p=39560

Alphabétisation: Un enjeu à long terme pour le développement
Madagascar figure parmi ces pays où la situation de l’analphabétisme est encore préoccupante. Les enfants de moins de 15 ans qui sont hors du système scolaire se comptent encore en millions. Ce qui aura des conséquences marquées sur l’alphabétisation et le développement du pays à l’avenir. L’Unesco a précisé que des efforts ont bel et bien été fournis pour l’alphabétisation de la femme. Il a aussi parlé du mouvement mondial de l’Education pour tous qui a également été à l’origine de nombreux changements positifs. Pourtant, ces efforts restent encore insuffisants, que ce soit au niveau national ou international. En effet, les personnes qui ne savent ni lire ni écrire ne peuvent être pleinement productives. Car, l’analphabétisme est encore synonyme d’exclusion et de pauvreté. Ces personnes ne pourront ainsi accéder à leurs droits ni à un travail décent dans un environnement déjà impitoyable même pour les plus diplômés parmi nous.
http://www.matin.mg/?p=39552

Catastrophes naturelles: Le risque est grand pour Madagascar
Selon les statistiques mondiales, la Grande Ile fait partie des 20 pays les plus touchés par les catastrophes naturelles sur la planète et figure parmi les 4 pays les plus affectés par le cyclone en Afrique. Ce sont des données qui font réellement peur puisque tous connaissent les ravages réalisés par le passage de ce phénomène climatique d’autant que les infrastructures du pays sont fragiles.
http://www.matin.mg/?p=39475

Alphabétisation: Une démarche qui doit réduire le décrochage scolaire
Il faut savoir que la journée internationale de l’alphabétisation 2016 rend hommage à cinquante années d’engagement, d’efforts et de progrès accomplis pour améliorer les taux d’alphabétisation. Malgré ces prouesses, l’analphabétisme de la population reste une entrave au développement du pays. En effet, le taux d’analphabétisme pour les 15 à 24 ans est de 24 %, et le taux va en croissant selon la tranche d’âge qui augmente. Pourtant, Madagascar a remporté le prix international d’alphabétisation lors de l’édition de l’année dernière. Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que la plus grande cause de ce taux encore important est le décrochage scolaire.
http://www.matin.mg/?p=39471

Énergie: Le bambou se transforme en charbon
« Nous considérons que la forêt est détruite par le traitement du charbon de bois. La meilleure solution est de trouver des matières premières pour remplacer le charbon de bois traditionnel. Par rapport à l’utilisation du charbon de bois, le charbon de bambou peut diminuer la consommation de la famille jusqu’à 30 %. Ainsi, le charbon de bambou s’enflamme plus rapidement que le charbon de bois », explique Honoré Andria­nomenja­nahary, formateur à la transformation du bambou en charbon. Il a poursuivi que le charbon de bambou évite la pollution car ce charbon ne produit pas de gaz carbonique comme le charbon de bois. « Il y a deux types de charbon de bambou issus du bambou, le charbon de bambou brut et le charbon de bambou transformé qui consiste à mélanger le charbon de bambou réduit en poudre avec de l’eau et à mettre dans un moule », rajoute-t-il.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/energie-le-bambou-se-transforme-en-charbon/

Énergie: Madagascar intéresse les entreprises allemandes
Le responsable de la GIZ Antananarivo a annoncé le voyage à Madagascar d’une délégation d’entreprises allemandes qui ont déjà manifesté leur intérêt. « Cet évènement organisé par la GIZ et où les entreprises ciblées dans les énergies renouvelables ont été conviées, constitue une réelle opportunité pour mettre en valeur le potentiel que regorge Madagascar dans ce secteur clé de développement durable (énergie solaire dans le sud, éolienne dans le Nord, hydrauliques pour les fleuves et rivières) », a souligné l’Ambassade de Madagascar en Allemagne, dans une note d’information qu’elle a publiée récemment.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/energie-madagascar-interesse-les-entreprises-allemandes/

Élevage: Un second souffle pour la filière caprine
« Le système d’élevage caprin des régions de Sud et Sud-Est reste encore traditionnel », comme l’a confié Johanna Sibbert, conseillère technique du GIZ. Dans le cadre de son intervention dans cette chaîne, la GIZ fait comprendre aux ménages de ces localités, l’avantage de s’orienter vers un élevage moderne axé sur le marché pour améliorer leurs revenus. « Ainsi, les 50.000 chèvres de ces ménages ont aujourd’hui été vaccinées et déparasitées pour lutter contre leur mortalité et garantir une continuité de la production », a expliqué Johanna Sibbert. Chaque éleveur a été aussi doté d’un cahier d’élevage et formé à son utilisation pour la traçabilité de son cheptel. La prochaine étape sera la mise à niveau en matière de conduite d’élevage et d’alimentation pour le respect des normes et d’hygiène en la matière.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/elevage-un-second-souffle-pour-la-filiere-caprine/

Région Androy: L’insécurité alimentaire s’amplifie
Situation alarmante dans le Sud. D’après le rapport du système d’information sur la sécurité alimentaire et la vulnérabilité dans les régions Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsina­nana, Androy et Anosy (SISAV), publié récemment, « les stratégies de survie les plus précaires révélateurs de difficulté alimentaire sont toujours adoptées. L’existence de la consommation d’aliments de disette et de cactus rouge, l’augmentation des mouvements de migration vers d’autres communes voire d’autres régions, et la vente d’ustensiles de cuisine et d’effets personnels, au mois de juillet, alors que les récoltes de grande saison sont entamées, sont des signes révélateurs ». Les conditions climatiques défavorables conjuguées à l’insuffisance de prise de mesures d’atténuation des conséquences qui en découlent ont contribué à un nouvel échec de la campagne agricole de grande saison.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/region-androy-linsecurite-alimentaire-samplifie/

Bailleur de fonds: Une délégation du FMI en visite de routine
Une délégation du FMI est dans nos mûrs depuis le week-end dernier. Ces cadres de cette institution financière sont présents pour discuter avec les responsables étatiques malgaches du cadrage budgétaire. « Une mission du Fonds est effectivement à Madagascar pour discuter du cadrage budgétaire à moyen terme. Il s’agit d’une mission habituelle que le FMI fait tous les ans pour discuter du budget de l’année prochaine », a confié Patrick Imam, représentant résident du FMI à Madagascar.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/bailleur-de-fonds-une-delegation-du-fmi-en-visite-de-routine/

Résilience: Des interventions pour les filières haricot et niébé
« Le rendement des cultures de haricots et niébés reste relativement faible », comme l’a constaté Johanna Sibbert, conseillère technique du GIZ, effectuant des interventions pour ces filières dans la partie Sud de Madagascar actuellement. Ces filières sont handicapées par la difficulté d’approvisionnement en semences de qualité, en intrants et en équipements agricoles. Mais l’insécurité et l’absence d’infrastructures adéquates telles que celles d’irrigation aggravent la situation. D’autant plus que l’absence d’entreprises spécialisées dans le domaine, combinée au circuit de commercialisation désordonné limite l’exploitation. Aussi, la GIZ a fait bénéficier des facilités d’accès à la semence, des formations et de encadrements de proximité sur les techniques de cultures respectueuses de l’environnement à six mille ménages vulnérables.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/resilience-des-interventions-pour-les-filieres-haricot-et-niebe/

Consommation: Nouvelles stratégies contre l’inflation
Face à l’augmentation des prix des PPN, le ministère du Commerce et de la consommation a rencontré les importateurs à la Chambre du commerce et d’industrie, jeudi. Ceci, afin d’établir ensemble une structure et une collaboration pérennes pour protéger les consommateurs des pénuries qui engendrent inévitablement la flambée des prix. Après concertations entre les deux parties, des résolutions ont été prises concernant le problème d’approvisionnement. Une cellule chargée de la répartition et de la distribution du riz au niveau national sera créée.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/consommation-nouvelles-strategies-contre-linflation/

Climat: Probable hausse du nombre des cyclones
Madagascar en mauvaise position. Le nombre de cyclones qui toucheraient la Grande île pourrait augmenter. « D’habitude, on a deux ou trois cyclones pendant la saison cyclonique, cette fois-ci, il pourrait y en avoir plus», explique le général de division, Charles Rambolarison, secrétaire exécutif adjoint du bureau national de la gestion des risques et catastrophes (BNGRC).
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/climat-probable-hausse-du-nombre-des-cyclones/

Versement des compensations incomplet
Le président de l’union des coopératives des transporteurs urbains (Uctu) a expliqué que 90 % des transporteurs n’ont pas reçu leur compensation de juillet à novembre, comme leur a promis l’État, en échange du maintien du tarif des tickets de bus. Les présidents des coopératives se réuniraient la semaine prochaine, pour discuter de ce non paiement.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/glanures-42/

Manahy mafy amin’ny kere any Atsimo ny FAO
Nitsidika tany atsimon’ny Nosy ny tale jeneralin’ny FAO, misahana ny fanjarian-tsakafo sy ny fambolena sy fiompiana, José Graziano da Silva ny faran’ny herinandro teo. Nolazainy tamin’ny radio RFI ny hafatra manaitra ny sain’ny rehetra fa tena mampanahy tanteraka ny fisehon’ny kere sy tsy fanjarian-tsakafo any atsimon’i Madagasikara. “Mila vahaolana haingana isika satria maherin’ny 6 hetsy ny olona tratran’ny tsy fanjarian-tsakafo mivaivay any atsimo. Mety hitera-dozabe izany raha tara volana iray monja ny fanampiana ireo mponina ireo”, hoy ny filazany.
http://www.newsmada.com/2016/09/05/manahy-mafy-aminny-kere-any-atsimo-ny-fao/

FMI : marefo ny toekarena noho ny politika
Marefo ny tontolo ara-toekarena eto Madagasikara, raha ny fanadihadiana nataon’ny FMI. Vokatry ny krizy politika naharitra nanomboka ny taona 2009 hatramin’ny 2013 izany. Nitotongana avokoa ireo singa fandrefesana rehetra eo amin’ny lafiny sosialy ary indrindra, manampy izany ny fandaniana be loatra ataon’ny fanjakana amina sehatra tsy laharam-pahamehana, raha ny fahitan’ny FMI azy ihany. Na izany aza, hitan’ity mpamatsy vola iraisam-pirenena ity ny fiovana tato anatin’ny enim-bolana farany. Miainga avy amin’izay ezaka izay ny nangatahin’ny mpitondra ankehitriny ilay famatsiam-bola FEC.
http://www.newsmada.com/2016/09/06/fmi-marefo-ny-toekarena-noho-ny-politika/

“Thinking Africa” : voalohany amin’ny fivarotana tanindrazana i Madagasikara
Araka ny tatitra farany, navoakan’ny sampandraharaha “Thinking Africa”, voalohany aty Afrika amin’ny fivarotana tany amin’ny vahiny ny mpitondra eto Madagasikara. Nahatratra 3.700.000 ha ny tany efa lasan’ny vahiny, nanomboka ny taona 2009. Na lazaina fa hofaina maharitra aza izy ireny (bail emphytéotique), midika fa efa tsy misy fahasamihafana amin’ny tompony ihany ny vahiny satria maharitra 99 taona ny faharetany, azo havaozina, ary tsy misy olon-kafa afaka mampiasa azy. Laharana faharoa amin’ny fivarotana tany amin’ny vahiny i Etiopia, nivarotra 3,2 tapitrisa ha, fahatelo ny R.D Congo (2,8 tapitrisa ha) ary fahefatra i Soudan (1,6 tapitrisa ha).
http://www.newsmada.com/2016/09/08/thinking-africa-voalohany-aminny-fivarotana-tanindrazana-i-madagasikara/

Tension politique : Rajaonarivelo prône le dialogue
Pierrot Rajaonarivelo s’est exprimé à propos de la remontée des tensions sociopolitiques de ces derniers jours. A l’instar des partisans du régime, il a aussi plaidé en faveur du dialogue et non à l’affrontement. «Je pense qu’il est temps de s’acheminer vers l’apaisement, d’autant que nous allons accueillir deux Sommets internationaux cette année», s’est-il positionné. L’ancien ministre des Affaires étrangères de la Transition estime toutefois que, dans une démocratie, l’opposition a un rôle, a des responsabilités en matière de débat politique tout en tenant compte des institutions existantes.
http://www.newsmada.com/2016/09/10/tension-politique-rajaonarivelo-prone-le-dialogue/

Analanjirofo : une campagne de vanille prometteuse
Le prix de la vanille à la collecte a été dicté par les planteurs à partir de la qualité de leurs produits, étalé dans une fourchette allant jusqu’à 700.000 ariary par kilogramme ou au-delà durant cette campagne pour les vanilles préparées. Contrairement aux années précédentes, la sécurité des transactions a été assurée par les producteurs eux-mêmes avec l’appui des comités de vigilance populaire « andrimasompokonolona » qui travaillent de concert avec les forces de l’ordre. La plupart des collecteurs ont recours aussi aux services de ces forces de l’ordre pour leur sécurité personnelle durant la campagne, selon le chef de région Analanjirofo qui convoquera une concertation avec la plateforme nationale de la vanille, en prévision de la saison 2017.
http://www.newsmada.com/2016/09/10/analanjirofo-une-campagne-de-vanille-prometteuse/

Menabe : priorité à l’industrialisation rurale
Menabe est une région à forte potentialité. Sa position géographique offre de nombreuses opportunités dans différents secteurs comme l’agribusiness avec la culture du riz, de l’arachide, du haricot ou encore du pois de cap, l’agroalimentaire, la pêche, les ressources minières, le tourisme et l’énergie renouvelable. «Il est temps d’exploiter ces potentialités et le ministère de l’Industrialisation et du développement du secteur privé est là pour appuyer le secteur privé. Maintenant il est temps de les transformer», a déclaré le ministre, Chabani Nourdine.
http://www.newsmada.com/2016/09/10/menabe-priorite-a-lindustrialisation-rurale/

Peste : découverte d’une nouvelle espèce de puce vectrice
L’Institut pasteur de Madagascar vient de découvrir une troisième espèce de puce vectrice de la Peste à Madagascar. La Doctorante en entomologie médicale à l’IPM, Adélaïde Miarinjara, a accepté de partager les détails de cette découverte ainsi que son importance sur la lutte contre cette épidémie dans cette interview.
http://www.newsmada.com/2016/09/05/peste-decouverte-dune-nouvelle-espece-de-puce-vectrice/

Mitaraina ny ray aman-dreny : misy hatramin’ny 25 000 Ar ny latsakemboka eny amin’ny EPP
Miferotraina sahady ny ray aman-dreny hanavao ny fisoratana anarana eny amin’ny EPP amin’izao fotoana izao. Manomboka amin’ny alatsinainy ho avy izao ny fandraisana ny fisoratana anaran’ireo mpianatra rehetra ho an’ny ankamaroan’ny sekolim-panjakana EPP, hiatrika ny taom-pianarana vaovao 2016-2017. Na tsy misy aza ny saram-pisoratana anarana ho an’ny EPP, tsy maintsy mbola mandoa ny latsakemboka ny ray aman-dreny. Miovaova isaky ny sekoly ny vola takiana fa tsy misy latsaky ny 15.000 Ar isaky ny mpianatra. Ho an’ny EPP iray eto an-drenivohitta, tafakatra 25 000 Ar ny vola hefaina amin’izao fidirana izao.
http://www.newsmada.com/2016/09/08/mitaraina-ny-ray-aman-dreny-misy-hatraminny-25-000-ar-ny-latsakemboka-eny-aminny-epp/

Vol de bovidés : l’Etat accusé de favoriser la pratique
Les zones rurales vivent dans l’insécurité permanente à cause de la recrudescence des razzias perpétrées par des dahalo lourdement armés, selon l’ancien président du Faritany de Fianarantsoa Pety Rakotoniaina. L’irresponsabilité et la corruption des autorités sont à l’origine de la prolifération de ces armes de guerre favorisant le vol de bœufs, a-t-il déclaré.
http://www.newsmada.com/2016/09/08/vol-de-bovides-letat-accuse-de-favoriser-la-pratique/

Betroka : la sécurité par le développement
La restauration de la sécurité dans le district de Betroka se concrétise par un programme élaboré par le député Jean Nicolas Randrianasolo. Des dons en matériels de production ont donc été effectués par ce parlementaire présidant la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale. Le détachement militaire de la circonscription a ainsi bénéficié d’un matériel agricole en plus du matériel informatique nécessaire à son fonctionnement. Il a remis 6 têtes de zébus par commune dans le district en complément des charrues qu’il a offertes auparavant. Ces matériels devront servir à la réinsertion sociale des dahalo repentis, a-t-il mentionné.
http://www.newsmada.com/2016/09/08/betroka-la-securite-par-le-developpement/

Baromètre des médias africains : Madagascar en déclin
Les résultats du baromètre des médias africains 2016 ne sont pas très encourageants pour Madagascar. La situation de 2016 a régressé par rapport à celle de 2012 pour ne citer que la liberté d’expression. Cependant, les tenants du pouvoir y sont également pour quelque chose. Le favoritisme est alors évoqué. Selon toujours les résultats des panélistes, les médias proches du régime sont mieux considérés.
http://www.newsmada.com/2016/09/09/barometre-des-medias-africains-madagascar-en-declin/

La corruption galopante : frein à la création d’entreprises
Une tendance à la baisse de la création des entreprises formelles est constatée dans le pays, en dépit de l’amélioration du climat des affaires. La recrudescence de la corruption est l’un des principaux facteurs qui pousse les opérateurs à rester dans le système informel, constate les économistes. 7 305 nouveaux établissements formels ont été créés durant les six premiers mois de cette année, contre 9 823 durant le premier semestre de l’année 2015, selon l’Instat. Soit une forte baisse de 25.6%.
http://www.newsmada.com/2016/09/08/la-corruption-galopante-frein-a-la-creation-dentreprises/

Environnement : l’élevage en captivité des lémuriens monte en flèche
Une tendance à la hausse de l’élevage en captivité des lémuriens est constatée depuis l’année 2013. Cette pratique menace pourtant la survie de ces animaux. Selon les chiffres officiels, 28 000 spécimens de lémuriens de Madagascar étaient gardés illégalement comme animaux domestiques au niveau des particuliers et d’établissements privés en 2013. Ce nombre représente le tiers de la population totale de ces animaux. Plusieurs organisations se mobilisent actuellement pour remédier à cette situation.
http://www.newsmada.com/2016/09/08/environnement-lelevage-en-captivite-des-lemuriens-monte-en-fleche/

Comptabilisation du capital naturel: Renforcement des capacités à Antananarivo
Une formation en comptabilité écosystémique du capital naturel se déroulera à Antananarivo du 21 au 30 septembre prochain. Organisée par l’Université d’Antananarivo, en collaboration avec le Projet Biodiversité de la Commission de l’océan Indien (Coi Biodiversité) et l’Union européenne, elle contribue au renforcement des capacités des pays insulaires de l’océan Indien. La formation est destinée aux techniciens des institutions chargées de la comptabilité nationale ainsi qu’aux départements les plus impliqués dans la gestion durables des ressources naturelles. La formation sera hébergée par le Campus Degs (droit, économie, gestion, sociologie).
http://www.laverite.mg/economie/item/2019-comptabilisation-du-capital-naturel-renforcement-des-capacit%C3%A9s-%C3%A0-antananarivo.html

Bois précieux: Baisse palpable du taux de coupe illicite
Le taux de coupe illicite de bois précieux dans la Grande Ile connaît une baisse depuis plusieurs mois, avec un chiffre de 40 %, selon les statistiques reçues de l’Organisation WCS qui œuvre dans la conservation et la protection de l’environnement. Les pratiques de coupe illicite de bois de rose, bois d’ébène et palissandre, pratiquées surtout dans les aires protégées et réserves naturelles des Provinces, particulièrement dans la zone Nord-est de Madagascar, ont ainsi observé une diminution. Cette situation est notamment due aux mesures prises par les différentes organisations publiques et privées luttant contre la coupe illicite de bois à Madagascar.
http://www.laverite.mg/economie/item/2008-bois-pr%C3%A9cieux-baisse-palpable-du-taux-de-coupe-illicite.html

Vulnérabilité dans le sud du pays: Les difficultés persistent
L’enclavement de certaines zones favorise l’insécurité alimentaire. La hausse de prix des produits de première nécessité est souvent associée aux mauvais états des routes. Dans la Région d’Atsimo-Atsinanana, une nette amélioration de la situation alimentaire par rapport à la même période de l’année dernière est constatée. Pour la Région d’Androy et le District d’Amboasary Atsimo, l’échec des quatre dernières grandes campagnes agricoles, combiné aux épisodes de sècheresse récurrente au cours des deux dernières années, augmentent la vulnérabilité des ménages.« En juillet dernier, les maigres rendements obtenus n’ont pas suffi à couvrir les besoins alimentaires. Les mauvaises perspectives de récolte sont maintenant confirmées », indique le bulletin du Système d’information sur la sécurité alimentaire et la vulnérabilité.
http://www.laverite.mg/economie/item/2005-vuln%C3%A9rabilit%C3%A9-dans-le-sud-du-pays-les-difficult%C3%A9s-persistent.html

Biomasse en tant que combustible: Valorisation des déchets végétaux pour remplacer le charbon
En 2015, Madagascar enregistre une perte de 36 000 ha de forêts par an en raison de diverses pratiques culturales qui accélèrent la déforestation mais aussi à cause de l’utilisation des feux de bois par les ménages. Une pratique qui est encore difficile à éradiquer car 90% des foyers utilisent le charbon de bois et les bois de chauffe. Les fours solaires sont actuellement vulgarisés mais il y a aussi la biomasse qui constitue une des alternatives proposées par les spécialistes de l’énergie pour réduire l’utilisation du charbon.
http://www.madagascar-tribune.com/Valorisation-des-dechets-vegetaux,22457.html

Thursday, September 22, 2016

Pour un développement durable

faire un don