You are here

Revue de la semaine du 29 août 2016

Madagascar : Santé bucco-dentaire : Insuffisance du nombre des dentistes
En matière de personnel de santé surtout pour les agents de santé bucco-dentaire, la Grande Ile se trouve très loin des normes imposées par l’OMS. En effet, un chirurgien-dentiste s’occupe actuellement de plus de 21 656 patients dans les grandes villes jusqu’à un dentiste pour 150 000 habitants dans les zones enclavées au lieu de 10 000 selon l’OMS. La santé bucco-dentaire est très inquiétante à Madagascar. Les maladies dentaires courantes sont très élevées.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/08/29/madagascar-sante-bucco-dentaire-insuffisance-nombre-dentistes/

Président de la BAD : Pour une coopération renforcée avec Madagascar
Aujourd’hui, le portefeuille actif du Groupe de la BAD à Madagascar comprend 10 opérations, pour un montant d’engagement de 250 millions de dollars américains. Les secteurs priorisés par l’institution concernent actuellement l’énergie, l’agriculture, l’industrialisation, l’intégration régionale et l’amélioration de la qualité de vie des populations. 600 millions USD seront mobilisés dans ce cadre, pour les quatre prochaines années.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/08/29/president-de-bad-cooperation-renforcee-madagascar/

« Mitsangàna ry Malagasy » : Elections présidentielles anticipées réclamées
Samedi dernier, les Hajo Andrianainarivelo, Sylvain Rabetsaroana, Christine Razanamahasoa, Faniry Razafimanantany, Jean Omer Beriziky, Ratolojanahary Maharavo (Doudou), Rakotoarisoa Alban (Gangstabab), Houssein Abdallah, Vahombey, Lanto Rakotomavo, Manoro Régis, Hery Raharisaina et consorts ont relancé leur appel pour la démission du président Hery Rajaonarimampianina. «L’on ne peut plus attendre 2018 », a martelé notamment le numéro Un du MMM.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/08/29/mitsangana-ry-malagasy-elections-presidentielles-anticipees-reclamees/

TICAD VI : 30 milliards USD d’investissements japonais en Afrique
Le Japon annonce les couleurs pour participer au développement en Afrique. Le pays du Soleil levant met sur la table 30 milliards d’investissements en Afrique pour les trois prochaines années. L’annonce a été faite lors de l’ouverture de la Conférence de Tokyo sur le Développement en Afrique (TICADV) qui s’est ouverte vendredi dernier à Nairobi en présence de 35 Chefs d’Etats africains dont le Président malgache Hery Rajaonarimampianina.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/08/29/ticad-vi-30-milliards-usd-dinvestissements-japonais-afrique/

Crise du coton : Une menace pour les entreprises franches malgaches
L’avenir ne se présente pas sous de meilleures perspectives pour les entreprises franches malgaches qui pourraient voir leurs commandes baisser. Et ce, tout simplement parce que la demande mondiale va encore baisser. « Après 3 saisons de croissance modeste, la demande mondiale de coton est attendue en baisse de 2,4% pour la saison de juillet 2015 à juillet 2016 selon l’EIU. Pourtant, la consommation des économies développées devrait continuer de croître en 2016 et ainsi favoriser la demande de textile. Mais l’appréciation du dollar fait peser un risque baissier sur leur demande en renchérissant le coût des importations. C’est particulièrement le cas de l’Amérique latine où, de plus, les dépenses des ménages resteront sous contrainte ».
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/08/29/crise-coton-menace-entreprises-franches-malgaches/

Bianco : Nouvelle Stratégie nationale de lutte contre la corruption
Le ministère de la Justice, le CSI, le Bianco, le Samifin, le MFB et le PNUD présenteront le plan d’actions pour la mise en œuvre de la nouvelle Stratégie nationale de lutte contre la corruption (SNLCC) à Madagascar. L’objectif est de mobiliser les ministères, la société civile, les partenaires techniques et financiers et les médias sur leurs rôles respectifs dans la mise en œuvre effective de cette stratégie.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/08/30/bianco-nouvelle-strategie-nationale-de-lutte-contre-corruption/
http://www.matin.mg/?p=38903

Hawa Ahmed Youssouf de l’Union Africaine : « Qui va financer ces élections anticipées »
Face aux tentatives d’éviction du chef de l’Etat, l’Union Africaine a utilisé un ton ferme et catégorique. Pour cela, Hawa Ahmed Youssouf a précisé que « la Communauté Internationale a les yeux fixés sur Madagascar ». Une affirmation qui reflète en quelque sorte son immixtion (habituelle) dans les affaires nationales de Madagascar. D’ailleurs, l’Union Africaine n’adhère pas à l’idée d’organiser des élections anticipées. « Qui va financer ces élections anticipées ? », s’est-elle interrogée. Une réplique lancée contre les leaders du mouvement « Mitsangana Ry Malagasy » (MRM) qui non seulement exigent le départ du chef de l’Etat, Hery Rajaonarimampianina, du pouvoir mais aussi et surtout l’organisation et la tenue d’élections anticipées.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/08/30/hawa-ahmed-youssouf-de-lunion-africaine-va-financer-elections-anticipees/

Comité de développement local : 200 000 000 Ar pour chaque arrondissement
Une aide financière pour les six arrondissements de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA). Une grande première durant le régime de Lalao Ravalomanana, maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA). La somme de 1 200 000 000 Ariary va être départagée entre tous les arrondissements composant la CUA, soit 200 000 000 Ar par arrondissement. Tous les 6 arrondissements doivent proposer leurs projets de développement respectifs à la CUA avant le déblocage des appuis financiers.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/08/30/comite-de-developpement-local-200-000-000-ar-arrondissement/

BAD-Madagascar : Réunion de travail sur le PND
A peine arrivé à Madagascar, le président de la BAD Akinwumi Adesina a eu une réunion de travail avec des membres du gouvernement dirigé par le ministre auprès de la Présidence en charge des Projets présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement qui a assuré l’intérim du premier ministre. Une occasion pour l’invité de marque de la Grande Ile de rappeler les 5 priorités de la BAD. Le gouvernement malgache a déclaré sa détermination à relever quelques défis avec l’appui de la Banque Africaine de Développement.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/08/30/bad-madagascar-reunion-de-travail-pnd-hier/

Investissements : Retour en force du Japon
La participation de Madagascar à la TICAD VI marque le retour en force du Japon, en matière d’investissements à Madagascar. Le Japon annonce la couleur en octroyant un financement de 370 millions de dollars pour l’extension du port de Toamasina. Il s’agit, précisons-le d’un projet qui était déjà prévu, mais suspendu après le coup d’Etat de 2009.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/08/30/investissements-retour-force-japon/

Energie : Le gaz de plus en plus utilisé dans les industries
L’utilisation du gaz est courante dans le secteur industriel. Surtout dans un pays comme Madagascar où l’énergie électrique est défaillante en raison des problèmes rencontrés par la JIRAMA. Flexibilité, préservation de l’environnement et de la santé, disponibilité, coût compétitif, adaptabilité et stabilité d’utilisation, constituent autant d’atouts du gaz qui devient actuellement une énergie adaptée aux besoins des industriels. Raison pour laquelle, d’ailleurs l’Etat, plus particulièrement le ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur privé encourage l’utilisation du gaz.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/08/30/energie-gaz-de-plus-plus-utilise-industries/

Le chef de l’Etat face à une opposition impuissante
Le président Hery Rajaonarimampianina, en fustigeant l’opposition, ne court aucun risque d’être désavoué par une opinion lasse des appels au renversement du régime ou à des élections anticipées. Le chef de l’Etat ne s’inquiète plus pour le moment de ces critiques pourtant fondées et préfère insister sur les actions futures du Premier ministre et de son équipe.
http://www.midi-madagasikara.mg/vision/2016/08/31/chef-de-letat-face-a-opposition-impuissante/

Contrôles fiscaux : Une forte pression sur les entreprises
L’Etat est en panne d’argent. Le FMI l’a encore confirmé dans son dernier rapport sur la situation économique à Madagascar en faisant notamment état de la faiblesse de la mobilisation des recettes. « Les recettes fiscales restent nettement inférieures à la moyenne enregistrée dans les États fragiles d’Afrique subsaharienne », déclare notamment le FMI dans ce rapport. Pour renflouer les caisses de l’Etat, l’administration fiscale a actuellement tendance à faire du forcing à travers des redressements fiscaux trop souvent injustifiés.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/08/31/controles-fiscaux-forte-pression-entreprises/

Madagascar – BAD : Vers l’élaboration d’un « document stratégie pays »
Madagascar est un pays à vocation agricole. « Notre objectif est de faire prospérer ce secteur. En fait, si l’autosuffisance alimentaire est assurée, le secteur privé, notamment les Petites et Moyennes Entreprises qui se charge de la transformation des produits agricoles sera également soutenu. Et toujours dans cette optique, l’accès au financement des femmes et des jeunes qui représente respectivement 50,3% et 46,6% de la population ainsi que des PME sera encouragé », a évoqué le MFB. Le renforcement de la coopération régionale aussi de la SADC et du COMESA, entre autres, et l’attraction des investisseurs dans ces secteurs compléteront ces chaînes de valeurs, d’après toujours ses explications.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/08/31/madagascar-bad-vers-lelaboration-dun-document-strategie-pays/

Planning familial : Pour une meilleure qualité de vie
Les efforts entrepris par l’Etat et ses partenaires pour faciliter l’utilisation des services de santé de la reproduction et de la PF sont louables mais le combat est encore loin d’être gagné. Dans le cadre de l’amélioration du bien-être de la population et notamment des femmes et des jeunes, le ministère de la Santé publique et ses partenaires organisent une conférence nationale. Elle se tiendra du 13 au 16 septembre prochain au Carlton Anosy et verra la participation de tous les acteurs en matière de PF. Cela confirme également l’engagement signé par Madagascar concernant la FP 2020 qui vise à améliorer l’accès aux services de planification familiale au plus grand nombre et plaide pour l’adoption de lois qui favorise l’accès aux services et aux informations en matière de PF.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/08/31/planning-familial-meilleure-qualite-de-vie/

Accès au financement : Un projet dédié spécialement aux femmes
3 milliards USD, soit près de 10 000 milliards d’Ariary seront alloués par la BAD, pour appuyer l’accès des femmes en Afrique, aux financements. C’est ce qu’a déclaré le président de l’institution, Akinwumi Adesina, lors d’une visite sur terrain à Tanandava, district Morombe, région Sud-ouest de Madagascar.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/08/31/acces-financement-projet-dedie-specialement-aux-femmes/

Miandrivazo – OPCI «Fivoarana » : Appui du programme Matoy dans l’élaboration du schéma d’aménagement communal.
Le programme Matoy financé par la coopération suisse travaille en partenariat direct avec l’OPCI «fivoarana» dans le développement économique des territoires. L’OPCI « fivoarana » qui regroupe cinq communes rurales dans le sud du district de Miandrivazo dans le Menabe, à savoir : Ambatolahy, Ankotrofotsy, Anosimena, Isalo et Manambina. Le programme Matoy appuie ces communes dans l’élaboration de leurs SAC. C’est ainsi que, désormais, la commune rurale d’Ankotrofotsy dispose d’un schéma d’aménagement communal. Les acteurs sont actuellement à pied d’œuvre dans la mise en œuvre de ce SAC, comme prévu dans les engagements.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/08/31/miandrivazo-o-p-c-i-fivoarana-appui-programme-matoy-lelaboration-schema-damenagement-communal/

Transports en commun : Désaccord entre coopératives sur l’augmentation du prix des tickets de bus
Le tarif unique des tickets pour les bus actuels a été adopté en janvier 2015 et déjà à 400 ariary, les usagers ont du mal à les payer. La date exacte d’application de cette hausse du tarif des tickets n’est pas encore connue. Reste à savoir si les transporteurs urbains vont, cette fois-ci mettre à exécution leur menace d’augmenter le frais de taxi-be.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/08/31/transports-commun-desaccord-entre-cooperatives-laugmentation-prix-tickets-de-bus/

Riziculture : Un rendement de 4 à 8 tonnes à l’hectare pour les variétés Nerica
Ces variétés ont la particularité de résister aux aléas climatiques, à la pression des mauvaises herbes et aux stress hydriques. Du coup, les paysans ont fièrement adopté cette variété qui contribuera de manière efficace à améliorer la production de leur riziculture. « L’évaluation de ce projet dresse un bilan positif dans un contexte de crise. Les bons rendements enregistrés par ces variétés de riz permettront à court et à long terme d’assurer une sécurité alimentaire tant aux niveaux individuel, familial, national et même régional. Les besoins énergétiques pourraient donc être comblés, laissant place à une vie saine et active pour les populations ».
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/01/riziculture-rendement-de-4-a-8-tonnes-a-lhectare-varietes-nerica/

Adesina Akinwumi : « Soutien au développement rural pour une économie de marché »
Le niveau de pauvreté à Madagascar n’est plus acceptable, selon le président du Groupe de la BAD, Akinwumi Adesina. Son institution va intervenir dans le développement rural, pour transformer le pays. La mécanisation agricole, l’accès au financement et la mise en place d’un espace de stockage dans les zones agricoles seront financés par la BAD, selon le président Akinwumi Adesina.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/01/adesina-akinwumi-soutien-developpement-rural-economie-de-marche/

Remaniement gouvernemental : 5 ministres HVM sur la sellette
Cinq mois après la prise de fonctions des ministres ou des combattants (c’est selon), une source indique qu’un second remaniement sera pour bientôt. Incompétence de certains ministres ou crise de pouvoir ? En tout cas, d’après la source, cinq ou ministres HVM quitteront leur département.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/01/remaniement-gouvernemental-5-ministres-hvm-sellette/

Réforme du Secteur de la Sécurité : Atelier de planification stratégique
Le plan stratégique constituera à la fois un cadre de développement intégré, identifiant les problématiques et objectifs de l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion de défense, la justice et la sécurité et un cadre de coordination et de référence pour les actions en matière de réforme du secteur de la défense, de justice et de sécurité. L’objectif visé par les plans opérationnels sera d’identifier les mesures, les activités et les interventions de tous les acteurs de sécurité concernés, en vue de la réalisation des objectifs stratégiques, selon un calendrier des indicateurs d’achèvement et une estimation de coûts.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/01/reforme-secteur-de-securite-atelier-de-planification-strategique/

Délestages : Annoncé aux usagers l’horaire précis des coupures d’électricité
Il y a quelques mois, les responsables auprès de la JIRAMA ont annoncé que la fourniture en électricité allait s’améliorer. Depuis quelques jours, le courant électrique est devenu une denrée rare pour de nombreux foyers de la capitale. Les habitants de plusieurs quartiers de la capitale se plaignent de ces délestages et coupures intempestives d’électricité. Ces problèmes de coupures d’électricité empoisonnent le quotidien de la population, car les conséquences se font sentir dans la vie de tous les jours.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/01/delestages-annonce-aux-usagers-lhoraire-precis-coupures-delectricite/

Nouveau code minier : Des dispositions anti-compétitivité
Les investissements directs étrangers en direction de Madagascar continuent de baisser. Les organismes de notation comme la Coface placent la Grande Ile dans les rangs des pays à risque pour les investissements. Avec son formidable potentiel naturel, Madagascar est encore handicapé par son climat des investissements. La mauvaise qualité et le coût élevé des infrastructures, la disponibilité limitée des crédits et des instruments de financement, ainsi que la mauvaise définition des titres de propriété sont des obstacles aux investissements. Malgré cette position de désavantage, les autorités publiques semblent encore vouloir aggraver la situation. C’est le cas notamment des nouvelles dispositions du nouveau code minier qui vont plutôt dans le sens contraire de l’amélioration de la compétitivité de Madagascar.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/02/nouveau-code-minier-dispositions-anti-competitivite/

Santé de la reproduction : Une semaine de sensibilisation par la Bloco Malagasy
Depuis le 29 août dernier, la Bloco Malagasy de l’ONG Bel Avenir organise des journées de sensibilisation sur la santé de la reproduction et la lutte contre les violences basées sur le genre dans les régions Androy et Antsimo Andrefana. Les manifestations sont axées sur la lutte contre la grossesse précoce et la mobilisation sociale sur l’accouchement dans les centres de santé afin de lutter contre la mortalité maternelle et infantile et d’éviter la fistule obstétricale. Elle incite à utiliser des méthodes contraceptives, à faire des consultations prénatales et postnatales.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/02/sante-de-reproduction-semaine-de-sensibilisation-bloco-malagasy/

Impasse politique : Le HVM sort de son mutisme
« Nous sommes prêts à aider ceux qui veulent renverser le régime actuel ». C’est la déclaration de Faniry Razafimanantany, leader de l’association AFP lors de la réunion du « Mitsangàna ry Malagasy». Face au leitmotiv de ces derniers, Rivo Rakotovao, le président national du HVM adresse un message à leur endroit. « Cela fait seulement deux ans que les Malgaches ont élu leurs représentants et n’ont pas voté pour eux », a-t-il affirmé. Une manière pour l’ex super ministre d’extérioriser son indifférence par rapport aux revendications du MRM et consorts.
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/02/impasse-politique-hvm-sort-de-mutisme/

Prévision de croissance : Ce sera encore la pauvreté absolue après 2018
Que nous réserve l’après élection présidentielle de 2018. Pas grand-chose apparemment si l’on se réfère aux projections du mémorandum de politique économique présenté par l’actuel régime. Une politique économique qui n’a rien de courageuse, car elle se contente d’une petite croissance qui ne sera probablement pas sentie au niveau des conditions de vie des ménages. « La croissance économique devrait s’accélérer à un rythme soutenu et passer de 4,1 % en 2016 à 5 % en 2019 ». Un rythme soutenu qui n’en est pas un puisque une croissance de 0,9% en trois ans signifie que la grande majorité de la population continuera encore de vivre dans la pauvreté absolue.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/03/prevision-de-croissance-sera-pauvrete-absolue-apres-2018/

Eau potable à Madagascar : Augmentation du taux d’accès de 43% à 67%
Actuellement, le taux d’accès à l’eau potable est de 43%. L’objectif est fixé par le ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène en partenariat avec ses partenaires afin d’augmenter ce taux à 67% d’ici à 2019. L’eau potable est encore un luxe pour la majorité de la population malgache. La potabilité de l’eau n’est pas assurée. Les habitants utilisent surtout des eaux puisées aux bornes-fontaines et auprès de divers points d’eau existants comme les sources et les cours d’eau.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/03/eau-potable-a-madagascar-augmentation-taux-dacces-de-43-a-67/

FOFIFA : Un nouveau laboratoire d’analyse
Avec l’appui du gouvernement indien, le centre national de recherche appliqué au développement rural FOFIFA vient d’être doté d’un nouveau laboratoire d’analyse et de recherche agro-pédologique. Il a été conçu pour pouvoir effectuer les analyses agro-pédologiques de routine afin de répondre et de satisfaire les demandes analytiques usuelles des producteurs et des opérateurs. C’est également un laboratoire de recherche sur la fertilisation des sols et la nutrition des plantes ainsi qu’un laboratoire de formation.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/03/fofifa-nouveau-laboratoire-danalyse/

Elections présidentielles : Vers un report en 2019 !
L’article 48 alinéa 4 dispose que « le mandat présidentiel commence à partir du jour de la prestation de serment ». C’est-à-dire à compter de l’investiture qui s’était tenue le 25 janvier 2014 pour l’actuel président dont le quinquennat expirera alors le 25 janvier 2019. La prochaine course à la magistrature suprême devra se tenir le 25 décembre 2018 au plus tard et le 25 novembre au plus tôt, en application de l’article 47 alinéa 1er qui stipule que « l’élection du président de la République a lieu 30 jours au moins et 60 jours au plus avant l’expiration du mandat du président en exercice ».
http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2016/09/03/elections-presidentielles-vers-report-2019/

Société Samada : Encore 20T de riz pour la population du Sud
La société Samada vient de renouveler sa contribution dans la lutte contre le « kere ». Ladite société a octroyé 20T de riz pour les populations de la partie Sud du pays. Avec cette nouvelle vague, Samada a offert en tout 40T de riz pour les populations du Grand-Sud. Car faut-il rappeler que cette remise de dons marque la troisième vague d’aide en faveur des populations du Sud ? Des contributions ponctuelles et régulières qui ont lieu tous les trois mois. Sans attendre plus longtemps, les deux camions transportant ces 20T de riz ont quitté Tana hier même, dans l’après-midi, à destination de Tuléar.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/03/societe-samada-20t-de-riz-population-sud/

Coopération bilatérale : La BAD triple son financement pour Madagascar
La BAD renforce sa coopération avec Madagascar, selon la déclaration faite par son président, Akinwumi Adesina. Le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), va approuver un financement additionnel de 600 millions USD, soit plus de 1830 milliards d’Ariary, si la Grande Ile n’avait qu’un portefeuille de 250 millions USD au départ, pour les quatre années à venir.
http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2016/09/03/cooperation-bilaterale-bad-triple-financement-madagascar/

Consommation : Chute du prix du sac de charbon de bois
Après une hausse vertigineuse du prix du charbon de bois, une baisse considérable est enregistrée depuis quelque temps. Effectivement, le prix du sac de charbon avait déjà atteint les 25 000 à 30 000 Ariary dans la capitale. À présent, les prix tendent à la baisse. Et le charbon s’achète à 18 000 Ariary au maximum. Cette pénurie en période hivernale est due à la raréfaction du bois dans le pays. Mais aussi parce qu’en cette période de l’année, les producteurs de charbon s’adonnent surtout aux travaux champêtres.
http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2016/09/03/consommation-chute-prix-sac-de-charbon-de-bois/

MMF : « Grand rassemblement de l’opposition »
Cette plateforme n’entend pas rester les bras croisés face à la situation qui prévaut dans le pays. Elle va ainsi adopter une nouvelle stratégie en ratissant large tant au niveau des régions que des districts. Les partis et associations issus de l’opposition essaient de se regrouper, ils ont ainsi mis en place le «Malagasy Mivondrona ho amin’ny Fanorenana» (MMF) ou «rassemblement des citoyens pour la refondation nationale».
http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2016/09/03/mmf-grand-rassemblement-de-lopposition/

Atelier interactif: Un autre pour la société civile !
Le PNUD accompagné du département des affaires politiques des Nations Unies ont organisé un atelier interactif sur le renforcement des capacités des organisations de la société civile malgache, et ce, afin de permettre aux acteurs identifiés de contribuer plus efficacement au processus démocratique. Le gouvernement malgache et l’Union Africaine y participent, notamment dans le cadre de la feuille de route visant à mettre fin à la crise que connaît Madagascar depuis septembre 2011.
http://www.matin.mg/?p=38900

Feux de brousse: Le ministère de l’Environnement reste les bras croisés
La réserve de « Sohisika, sur la Rn 4, dans la zone de Tampoketsa à Ankazobe a pris feu dont plusieurs hectares ont été ravagés par les flammes et pourtant, elle abrite un lambeau forestier de 15 ha. Par ailleurs, d’autres régions sont touchées par les feux de brousse depuis quelque temps alors que le pays est encore loin de la saison sèche. Selon un rapport, ce sont les parties sud-est, ouest et Nord-ouest du pays qui sont les principales victimes des feux. Du côté du ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts, aucune initiative n’est constatée et apparemment, cette institution reste les bras croisés face à cette menace à l’atteinte de l’environnement.
http://www.matin.mg/?p=38833

COI et FAO: Madagascar comme grenier de la région
Les pays membres de la COI sont, en effet, largement dépendants des importations, vulnérables aux fluctuations des cours mondiaux des denrées alimentaires ainsi qu’aux aléas climatiques. Or, « Madagascar a le potentiel pour être le « grenier » de la région. L’objectif commun de la COI et de la FAO est ainsi de libérer ce potentiel au bénéfice des populations », a expliqué Madi Hamada.
Le Directeur général de la FAO a appelé à un démarrage rapide du COI-Presan qui sera piloté par une unité de coordination basée dans la capitale malgache. Il a également insisté sur « l’importance des aspects nutritionnels » car s’il est essentiel d’assurer un accès à une nourriture en quantité suffisante, il est tout aussi primordial de garantir à tous un apport nutritionnel adéquat.
http://www.matin.mg/?p=38844

Trouble mental: Une menace pour 20% des jeunes
Près de 20% des enfants et adolescents, à l’échelle nationale, risquent à tout moment de connaître un trouble mental surtout en cette période de crise. En effet, la pauvreté grandissante est un facteur de risque et de vulnérabilité des enfants au stress, ainsi qu’à la prise de substances nocifs. Chez les spécialistes, le coût moyen d’une séance de psychothérapie est à partir de 25.000 ariary. Un tarif qui reste élevé et inaccessible pour la plupart des individus issus de la masse populaire.
http://www.matin.mg/?p=37624

SEFAFI: Le pouvoir ou la place des nuls
La société civile malgache ne démord pas et continue à assurer son rôle de contre-pouvoir, notamment sur le plan politique avec le SEFAFI. Une fois de plus donc, le SEFAFI tire à boulet rouge sur le régime en place qui a réellement du mal à faire l’unanimité auprès des citoyens et des observateurs. « Depuis 1960, Madagascar cherche son chemin. Tandis que d’autres pays, au profil comparable, accèdent à des niveaux de développement enviable, les conditions de vie dans la Grande Île ne cessent de se dégrader. ». Ces quelques mots d’introduction de cette nouvelle déclaration faite par cette organisation sont sans équivoque et démontrent clairement les erreurs de nos dirigeants passés mais surtout de l’incapacité des actuels à apporter, ne serait-ce que la moindre amélioration dans la vie du pays.
http://www.matin.mg/?p=38095

Environnement et forêts: « Zéro trafic atteint pour le BDR », selon le ministre
Passé largement le cap des 100 jours à la tête du ministère de l’environnement, de l’écologie et des forêts, Ndahimananjara Johanita a osé parler avec la presse. Pour le trafic du bois de rose, la ministre avance qu’aucune exportation illicite ne s’est réalisé, et sûrement qu’elle a raison. Mais pour les autres secteurs de ses départements, c’est la catastrophe totale : trafic de tortues, feux de brousse, et entre autres, trafic de palissandre.
http://www.matin.mg/?p=37491

Haute cours de justice: Mahafaly se dérobe devant la SADC
Échappatoire. À entendre le rapport qu’il a fait aux journalistes qui ont composé sa suite, c’est ce que Solonandrasana Olivier Mahafaly, Premier ministre, a mis en avant durant le sommet de la Communauté des États d’Afrique austral (SADC), lorsqu’il a abordé la question de la Haute cour de Justice (HCJ), et du Haut conseil pour la défense de l’État de droit et de la démocratie (HCDDED).
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/haute-cours-de-justice-mahafaly-se-derobe-devant-la-sadc/

Démission présidentielle: Rajaonarimampianina ridiculise ses détracteurs
Pour Hery Rajaonarimampianina, ceux qui réclament sa démission ne sont pas représentatifs de la population. Il a, toutefois, zappé l’épisode de la présidentielle anticipée revendiquée par ses adversaires pour voir le rapport des forces politiques en présence.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/demission-presidentielle-rajaonarimampianina-ridiculise-ses-detracteurs/

José Graziano Da Silva à Madagascar
Dans le cadre d’une tournée dans l’océan Indien, le numéro un de la FAO a débarqué dans la Grande île, hier. Une visite officielle « pour identifier les défis à relever et les besoins de Madagascar pour atteindre l’objectif de la faim zéro », a confié Rivo Rakotovao, ministre auprès de la présidence en charge de l’Agriculture et de l’élevage. Il a, également, été indiqué que la visite de Jose Graziano Da Silva cadre aussi avec le Programme régional de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PRESAN), qui prévoit, notamment, de faire de Madagascar, le grenier de l’océan Indien.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/jose-graziano-da-silva-a-madagascar/

JIRAMA: Le délestage risque de s’éterniser
Problèmes financiers, problème d’étiage, panne technique, vétusté des infrastructures, voilà les principaux motifs avancés par la JIRAMA depuis belle lurette pour justifier les coupures d’électricité. Face à cela, la facture ne cesse pourtant d’augmenter. Depuis juin, les abonnés ont subi une hausse par deux fois successives des tarifs d’électricité. Et la qualité de prestation de la société ne suit pas cette tendance.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/jirama-le-delestage-risque-de-seterniser/

Salon Voatra: Honneur au bambou
Assurer l’application effective et plus large des technologies du bambou pour un développement des moyens de subsistance pérenne, et ce, orienté vers le marché, figure actuellement dans les défis à relever pour les acteurs de la filière bambou, surtout en milieu rural. « Baptisé futur or vert, elle fait actuellement l’objet d’une commercialisation à grande échelle sur le marché mondial, générant l’espoir d’emplois et de revenus pour les populations rurales », comme l’a mentionné Rasamoely Andriamihamintsoa, coordonnateur de Filière Bambou du Prosperer.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/salon-voatra-honneur-au-bambou/

L’île Maurice accompagne la Région Menabe
La mission de la délégation malgache à Maurice, menée par le chef de région Menabe Romain Gilbert, lundi, a porté ses fruits. Sa rencontre avec le célèbre Groupe Food&Allied a suscité l’intérêt de cette société pour la production agricole de la région. Le groupe serait intéressé plus particulièrement par le maïs, et s’engage à mieux creuser avec la région pour une éventuelle coopération, directement avec les planteurs de maïs ou les collecteurs.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/lile-maurice-accompagne-la-region-menabe/

Des interventions à poursuivre dans l’apiculture
Le renforcement de la compréhension commune de l’approche chaîne de valeur promue, initié par la GIZ, ayant eu comme objectif la professionnalisation des paysans dans l’apiculture moderne, la structuration de la filière, la protection et l’augmentation des ressources mellifères, semble bien porter ses fruits. 3000 ménages ont été formés dans l’apiculture moderne avec un taux de 69% d’application. Cinq mille packs de ruches ont été attribués aux paysans vulnérables. Le partenariat avec les opérateurs économiques et le secteur public a été aussi développé, entre autre avec la Société T’telo ou avec le ministère de l’Agriculture et de l’élevage, dans la production de miels de qualité ».
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/des-interventions-a-poursuivre-dans-lapiculture/

Une baisse du prix à la pompe attendue
Bonne nouvelle pour les automobilistes. Le prix du carburant affiché à la pompe devrait connaitre une révision à la baisse à partir de ce jour. Selon des sources proches du dossier, le prix du super carburant connaîtra une baisse d’environ 100 ariary, et celui du pétrole lampant à 80 ariary. Cette révision du prix à la pompe est la huitième depuis le début de l’année.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/une-baisse-du-prix-a-la-pompe-attendue/

Safi cookers à Madagascar
L’éthanol suscite de plus en plus l’intérêts des ménages malgaches actuellement, compte tenu de l’instabilité du prix des autres combustibles, comme le charbon de bois, sur le marché. Safi International, une société norvégienne spécialisée dans la vente des réchauds à éthanol et de l’embouteillage de ce combustible, basée à Oslo, vient de s’installer à Mada­gascar par l’intermédiaire des Safi Cookers SARLU d’Antana­narivo et de Toamasina. L’objectif étant d’offrir des solutions économiques mais aussi écologiques à chaque ménage.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/safi-cookers-a-madagascar/

Le secteur textile à renforcer
Le secteur textile, habillement et accessoire (THA) dispose d’un potentiel réel mais son développement est lent, à cause d’obstacles non résolus ou à des facteurs non favorables. En effet, ce secteur est confronté à des problèmes persistants, notamment en termes de formation et d’encadrement. Comme l’a souligné le rapport final de la PNEFP, ce mois-ci, « le secteur manque de structures d’encadrement. Une grande majorité des artisans manque de professionnalisme, ce qui représente un handicap majeur pour le développement de l’ensemble du secteur artisanal. Cette situation est due à un manque de respect des normes ainsi qu’à un manque d’organisation sinon d’actions de formation permettant de professionnaliser l’ensemble des acteurs ».
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/le-secteur-textile-a-renforcer/

Environnement: Une subvention pour la protection de la forêt
José Graziano da Silva, directeur de la FAO a octroyé une somme d’un million d’euros à l’État malgache. « Cet argent va nous aider à lutter contre le trafic des bois », a indiqué Johanita Ndahimananjara, ministre de l’Environnement, de l’écologie, et des forêts, lors d’une conférence de presse. En effet, le trafic illicite des bois demeure un problème que l’État malgache n’arrive pas encore à combattre. « L’exportation des bois peut être effectuée légalement, ainsi que la préservation des forêts », rajoute-t-elle.
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/environnement-une-subvention-pour-la-protection-de-la-foret/

Girofle : instabilité de la filière
Le prix du clou de girofle n’est jamais stable. De 20.000 ariary, il peut chuter d’un coup à 17.000 ariary en deux mois. Le travail de récolte est plus rémunérateur pour les journaliers d’autant plus que la période de maturité des girofliers coïncide avec celle du litchi, l’autre grande ressource de la région. Du paysan producteur à l’exportateur de Toamasina, les clous et essence de girofle passent entre les mains de deux ou trois intermédiaires en fonction de l’enclavement des zones de production. Pour 31.000 producteurs, il n’existe que 30 grands exportateurs à Madagascar où chaque collecteur fournit jusqu’à 50 à 60 tonnes.
http://www.newsmada.com/2016/08/30/girofle-instabilite-de-la-filiere/

Élevage: Les normes de vaccination à renforcer
Madagascar n’est pas à l’abri des épizooties qui menacent fortement le secteur de l’élevage sur le continent africain et ses environs. Mais il n’y a pas que la fièvre aphteuse. Plusieurs épidémies telles que la peste, la rage, la maladie de Newcastle ne sont toujours pas éradiquées dans le pays. Or, seule la vaccination des animaux permettra de maîtriser ces épizooties. Le directeur de l’Imvavet a également précisé que les éleveurs doivent respecter les normes de vaccination. Tous les opérateurs qui importent les vaccins des pays étrangers doivent d’ailleurs passer sous le contrôle de l’Institut.
http://www.newsmada.com/2016/08/30/elevage-les-normes-de-vaccination-a-renforcer/

Le DG de la FAO à Madagascar : la sécurité alimentaire au cœur des discussions
Il s’agit de la première visite officielle de José Graziano da Silva à Madagascar. A titre de rappel, la dernière visite d’un directeur général de la FAO dans la Grande île remonte à 2006. Ainsi, il discutera essentiellement de deux grands projets dont bénéficie Madagascar durant sa rencontre avec les autorités malgaches, les membres de la société civile et les organisations paysannes. Il s’agit, entre autres, du Programme régional de sécurité alimentaire et nutritionnel (Presan) avec la Commission de l’océan Indien (COI), dont une unité de coordination régionale sera bientôt installée à Antananarivo.
http://www.newsmada.com/2016/08/29/le-dg-de-la-fao-a-madagascar-la-securite-alimentaire-au-coeur-des-discussions/

Fiovaovan’ny toetr’andro : anisan’ny firenena tena marefo i Madagasikara
Naneho hevitra mikasika ity loza mitatao ity ny tale jeneralin’ny Fikambanana iraisam-pirenena ho an’ny sakafo sy ny fambolena (FAO), José Graziano da Silva, ny herinandro lasa teo. Nambarany fa tafiditra ao anatin’ireo firenena andalam-pandrosoana ianjadian’ny fiovaovan’ny toetr’andro (PEID) ny Ranomasimbe indianina sy Madagasikara. Ho antsika, tena isehoan’izany tsindry izany ny haintany sy ny kere, ny andiam-balala, ny tondra-drano, miantraika any amin’ny fambolena sy ny sakafo.
http://www.newsmada.com/2016/08/29/fiovaovanny-toetrandro-anisanny-firenena-tena-marefo-i-madagasikara/

KMF/Cnoe : « Tsy mety ny fomba fitondrana matoa miteny ny rehetra »
« Tokony hanao izay faraheriny handray ireo fanairana sy sosokevitra ataon’ny rehetra ny mpitondra @ izao fotoana izao, izay milaza fa tena voafidim-bahoaka marina : inona no hanatsarana ny fomba famindra? Tsy mety ny natao sy ny fomba fitondrana, matoa manao fanairana ny rehetra. » Io ny fanehoan-kevitry ny tomponandraikitra iray eo anivon’ny KMF/Cnoe, Raharisoamalala Patricia, ny @izay tena tian’ny olona hihoarana manoloana ny toe-draharaham-pirenena @izao fotoana izao. Mila manafaingana ny fomba fitantanana ny firenena ny mpitondra. Mba tena hisy akony be dia be eny anivon’ny tokantranon’ny olona tsirairay avy ny fampandrosoana dradradradraina, araka ny nambarany.
http://www.newsmada.com/2016/08/31/kmfcnoe-tsy-mety-ny-fomba-fitondrana-matoa-miteny-ny-rehetra/

Irradiation au service de l’agriculture : en «Stand-by» faute de moyens
La technique d’irradiation nucléaire au service de l’agriculture est arrivée à Madagascar en 2005. De source auprès du ministère de l’Agriculture, il y a quelques années, un projet sur cette technique était en cours pour lutter contre la maladie des végétaux, en collaboration avec AIEA. Une agence qui fait partie de ONU, et dont le rôle est de favoriser et d’encourager l’utilisation pacifique de l’énergie atomique dans le monde. Malheureusement, ce projet est actuellement en « Stand-by ». Selon notre source, le facteur bloquant est l’absence de budget de fonctionnement ainsi que d’un personnel technique suffisant pour sa mise en œuvre. Malgré le fait que l’AIEA soit prête à fournir gratuitement tous les matériels nécessaires.
http://www.newsmada.com/2016/09/01/irradiation-au-service-de-lagriculture-en-stand-by-faute-de-moyens/

Education : formation des nouveaux enseignants
Dans le processus de l’amélioration de la qualité de l’éducation et afin de professionnaliser les enseignants, surtout en classes primaires, le ministère de l’Education nationale a procédé à une série de formations pour les nouveaux enseignants recrutés comme agents de l’Etat dans 10 régions de Madagascar. Ainsi, 1750 enseignants de la région Analamanga seront sur le banc de l’école depuis lundi dernier jusqu’au 7 octobre.
http://www.newsmada.com/2016/08/31/education-formation-des-nouveaux-enseignants/

Soins traditionnels : le dernier rempart des patients, malgré eux
A cause de l’effritement du pouvoir d’achat des Malgaches, le coût des traitements de la médecine moderne ou classique n’est plus à leur portée. Faute de mieux, la famille du patient se rabat sur les soins traditionnels qui ont quand même obtenu des résultats concluants pour certains malades, même si ces résultats ne sont pas à 100%, «comme c’est aussi le cas du traitement par la médecine moderne, d’ailleurs», nous a souligné un de ces tradipraticiens.
http://www.newsmada.com/2016/08/30/soins-traditionnels-le-dernier-rempart-des-patients-malgre-eux/

Pois de cap : baisse de la production
La production de pois du cap de Madagascar stagne sous la barre des 2000 tonnes, contre une production de plus de 20 mille tonnes dans les années 80. Les acteurs de la filière attribuent cette situation à la hausse du prix des semences. Les producteurs de pois du cap ont toujours tendance à tout vendre, même leurs semences. Aussi ont-ils du mal à se réinvestir dans cette filière en raison du prix des semences qui n’est plus alors à leur portée. D’où la dégradation de la production, aussi bien en quantité qu’en qualité, qui entraînera une baisse continuelle de nos exportations.
http://www.newsmada.com/2016/09/01/pois-de-cap-baisse-de-la-production/

Manomboka amin’ny septambra : hiakatra ny vidin-drononon’omby
Nampilaza mialoha ireo mpanjifa rononon’omby ny mpizara ronono isan-trano fa hiakatra ny vidin-dronono manomboka ny volana septambra izao. Niakatra avokoa ny saran’ny sakafom-biby tsy maintsy vidina hitazonana ny kalitaon’ny ronono eny an-tsena. Niakatra 200 Ar isaky ny litatra ny vidiny.
http://www.newsmada.com/2016/08/30/manomboka-aminny-septambra-hiakatra-ny-vidin-dronononomby/

Rizicole : les techniques de production à améliorer
L’Afrique a besoin de 12 millions de tonnes de riz par an, d’une valeur de près de 5 milliards de dollars pour satisfaire le besoin local du continent. C’est ce qui est sorti de la réunion du conseil d’administration du Centre africain du riz (AfricaRice) à Kampala, à laquelle une délégation malgache a assisté. Pour le cas de Madagascar, la Grande île est sur le point d’atteindre l’autosuffisance en termes rizicole, affirment les responsables du ministère auprès de la Présidence, chargé de l’Agriculture et de l’élevage. Car, selon les chiffres émanant de ce département, plus qu’un écart de 10% est constaté entre la production rizicole malgache et le besoin de l’ensemble de la population.
http://www.newsmada.com/2016/08/29/rizicole-les-techniques-de-production-a-ameliorer/

Thursday, September 22, 2016

Pour un développement durable

faire un don